Méthanisation et pollution

Publié le 17 août 2021

L’entreprise Biogasyl, spécialisée dans la méthanisation, a comparu pour pollution de l’eau devant le tribunal de la Roche sur Yon le 29 Juillet 2021.

Cette comparution remet à l’ordre du jour la question de la dangerosité de la méthanisation ; notamment pour la biodiversité .

I-En quoi consiste la méthanisation ?

Il s’agit d’un Traitement naturel des déchets organiques qui conduit à une production combinée de gaz convertible en énergie (biogaz), provenant de la décomposition biologique des matières organiques dans un milieu en raréfaction d’air (appelée « fermentation anaérobie » car sans oxygène) et d’un digestat (les déchets « digérés »), utilisable brut ou après traitement (déshydratation et compostage, hygiénisation) comme compost. La méthanisation concerne plus particulièrement les déchets organiques riches en eau et à fort pourvoir fermentescible (fraction fermentescible des ordures ménagères, boues de station d’épuration, graisses et matières de vidange, certains déchets des industries agroalimentaires, certains déchets agricoles)1.

La méthanisation consiste à produire du gaz convertible en énergie grâce à certains déchets (compost).

II- Quels sont les faits de l’affaire Biogasyl ?

La société Biogasyl est spécialisée dans la méthanisation. Elle est accusée d’avoir pollué, en mars 2019, le ruisseau de Longuenais, qui longe son usine aux Herbiers.

La fédération de Vendée pour la pêche et la protection du milieu aquatique a porté plainte contre la société en avril 2019, après avoir constaté le décès de poissons jusqu’à 10 km autour de l’usine. Elle s’est également portée partie civile au tribunal.

  • Chronologie des faits

L’incident s’est déroulé le 29 mars 2019, alors que le directeur du site d’exploitation est en congé. L’entreprise comptant seulement trois salariés, il ne reste plus que deux employés ce jour-là.

 Un des employés, travaillant depuis un an au sein de l’usine, ouvre une vanne d’un réservoir contenant du digestat, qui est un liquide contenant les déchets issus du processus de méthanisation : « Un produit dangereux pour l’environnement »

L’action a pour objectif de transférer le produit vers une lagune inférieure…

« Il a ouvert la vanne dans la matinée puis n’a pas contrôlé l’écoulement, il est ensuite parti prendre une pause déjeuner, sans assurer aucune surveillance »…

Un des bassins de rétention déborde…

Quelques jours plus tard, l’Agence de la biodiversité a constaté la présence de poissons morts jusqu’à 10 km autour de l’entreprise. Un dépôt noir était également présent sur le sol du cours d’eau2.

III-La méthanisation est-elle un danger pour la biodiversité ?

Cette pollution due au digestat déversé reflète malheureusement les risques d’accidents industriels liés aux usines de méthanisation. Ce type d’accident met sans aucun doute la biodiversité en danger.

Les odeurs, le trafic routier plus dense, l’impact visuel sur le paysage, les risques de pollution, les accidents industriels, la sécurité alimentaire, sont autant de problématiques actuellement portées dans le débat public. Tous ces éléments montrent la dangerosité de la méthanisation pour la biodiversité.

Le manque de concertations avant l’implantation des projets et le défaut de connaissances concernant le fonctionnement de ces usines, renforcent la méfiance des citoyens envers ces installations3.

Avec :

Les odeurs nauséabondes 

Les risques sanitaires -Gaz toxique 

Les risques environnementaux -Fuites liquides et gazeuses

Est-ce possible d’utiliser le terme :méthanisation vertueuse ?

1-https://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/methanisation.php4

2-https://actu.fr/pays-de-la-loire/les-herbiers_85109/vendee-une-entreprise-devant-le-tribunal-pour-pollution-de-leau_43825509.html

3-https://association-idpa.com/blog-articles/les-usines-de-mthanisation-danger-environnemental-ou-nergie-davenir-

SABINE NDZENGUE AMOA